Vœux de la municipalité

 » En 2017…

La population a continué à augmenter. La démographie est un bon baromètre. Quand l’évolution est positive c’est signe d’un dynamisme .

L’ensemble du territoire de la CCdS est globalement attractif et Lapte ne fait pas exception. On est encore loin des + de 3000 habitants qui peuplaient la commune de Lapte au début du siècle dernier… mais loin aussi des 1100 habitants dans les années 1990, chiffre le plus bas enregistré à Lapte de l’histoire des recensements. Les dernières données de l’INSEE nous attribuent 1747 habitants, chiffre du millésime 2015… On est en 2018 et on approche peut-être des 2000 âmes.

En tout cas vu que Lapte fait partie des communes qui seront recensées cette année dès le 18 janvier prochain, on pourra dire de façon plus affirmative où on en est. 4 agents recenseurs ont été nommés : Patricia Porte, Claire Jacquemond, Jeanine Masson, Sandrine Robert.

Toujours est-il que Lapte attire : Solde migratoire positif (ça n’a pas toujours été le cas). Un an presque positif aussi même si le taux de natalité a baissé en 2017 : 11 naissances contre 24 en 2016 ou encore 33 en 2013. Peut mieux faire donc… On verra ça l’an prochain à pareille époque.

  

Sans faire un inventaire exhaustif des réalisations de 2017, on note néanmoins :

    • Agrandissement de l’école publique du Petit Suc : terminé depuis le mois de février pour la plus grande satisfaction des enfants, des familles et des enseignantes. Rappel du coût total : 246 000 € dont 70% subventionnés (FSIL : fonds de soutien à l’investissement local = aide de l’Etat, CCdS, Région, Réserve parlementaire).
    • Travaux de voirie (Champlacour, Champlafond, la Dauze, route de Mazard…)
    • Aménagement de l’aire de jeux au cœur de la place Marius Sarda
    • Aménagement de l’aire de Camping-cars à côté de l’aire d’accueil de la Voie Verte et pas trop loin des commerces du bourg
    • Nous avons fait l’acquisition du bâtiment Rouanet en juillet dernier
    • Sécurité de la traversée du bourg de Lapte : (car bcp d’excès de vitesse, d’imprudence et de négligence…) Rue de l’église et la rue Notre Dame : interdiction de stationner le long de ces deux rues sauf sur les emplacements délimités par un marquage au sol… panneaux double-flèche…interdiction de se garer sur les trottoirs …. le tout pour des raisons évidentes de sécurité (passage des véhicules de secours et sécurité des piétons) + reste du bourg : coussins berlinois (? petites choses rouges…) pour justifier la limitation à 30km/h…
    • Sécurité de la traversée deVerne (désormais 2 radars pédagogiques qui remplissent bien leur fonction + des feux intelligents installés… qd travaux d’assainisst seront faits…)
    • Développement durable : suppression des produits phytosanitaires : s’habituer à supporter plus d’herbes entre les pavés pour moins de produits chimiques dont on sait le danger qu’ils représentent pour les espèces fragiles que nous sommes… Panneaux photovoltaïques… (environ 10 000 euros d’électricité vendus à EDF)… suppression de l’éclairage public la nuit… Argent économisé investi dans les ampoules led (La Bruyère et Place Marius Sarda…)
    • 2 Chantiers de jeunes restauration par une dizaine de jeunes des bachats du Pigeonnier sur la route du Bouchet… dans le cadre des chantiers de la CCdS et aussi la restauration de la croix de Brossettes (la plus ancienne de Lapte : 1560) par des lycéens de Charlieu avec l’aide précieuse et bénévole de Georges Paillet pour ces deux chantiers.
    • Site internet il est opérationnel
    • Lotissement de Vauclair  il est complet 
    • Le pendule de Foucault Si vous n’êtes pas convaincus que la terre tourne autour de son axe… Le 1er samedi de chaque mois à 11h : démonstration… réplique du pendule du Panthéon à Paris… étudiants ingénieurs de l’Enise encadrés par Franck et Mathieu. Dans l’église transept gauche !!! On n’est plus au temps de l’obscurantisme où l’Eglise demandait aux savants d’abjurer. Science et religion font bon ménage. C’est pas le Père Volle qui dira le contraire…

En 2018…Au préalable… le nerf de la guerre = dotations… des données qu’on évoque avec des sigles… DGF ( ? = 250 000) en baisse mais comme Lapte est  « commune pauvre » elle bénéficie de quelques aides bien appréciées (DSR… péréquation…) Lapte fait partie des 10 000 communes de moins de 10 000 habitants qui ont un indice qui la classe dans les communes pauvres qu’il faut aider…

Dans tous les cas… prudence dans les choix que nous voulons faire…

  •  Un nouveau lotissement est nécessaire qui pourrait être l’extension d’un lotissement existant, par exemple la Bruyère. Etude va être faite…
  • Après installation du Dr Teglas…et de Mme Lamy (kiné à domicile) … installation en septembre dernier de Mme Marion Joanou Kiné… Les locaux sont déjà trop petits et Jean Lou Abrial architecte s’est vu confier par la municipalité le soin de procéder à un agrandissement… fini en février-mars 2018.
  • Le pôle médical…Un dossier attendu par la population, un dossier lourd et qui nous a pris bcp d’énergie, beaucoup de temps, dont le chemin est semé d’embûches… J’aurais aimé vous dire aujourd’hui que l’opération était sur le point d’être réalisée…Par contre montage financier : aide de l’Etat (DETR), aide du Département (43/1), aide de la Région (avons reçu M. Wauquiez le 22 décembre dernier). Environ 70% de taux de subvention…Par la même occasion autre terrain à trouver pour le projet locatif du Foyer Vellave… qui souhaite bâtir des pavillons à Lapte… et qui est toujours partant pour ce projet d’une pierre deux coups… Au lieu de confier le projet à une société, nous avons fait le choix d’être maîtres du jeu et de faire le montage nous-mêmes : aspect financier… aspect technique = Franck Charreyron… avec qui avons passé beaucoup de temps… cabinet dentaire, cabinet de 5 infirmiers et espace pour l’ADMR. Je passe sur certaines difficultés et le retard que nous avons pris… pour évoquer la toute dernière de ces difficultés : la découverte de déchets inertes mais aussi plus embêtants dans le terrain communal de la gare (tout ça révèlé par des analyses de la société Géotec en décembre dernier)… une nouvelle implantation nécessaire… Plus de temps à perdre… Ne manque plus que la DRAC…
  • Assainissement de Verne : autre chantier important considéré comme prioritaire dans ce domaine par le bureau d’étude Sc et Environnement, par le SATEA (service d’assistance du département pour l’eau et l’assainissement). Projet confié à la société CETI. Quelques rebondissements : proposition aux habitants du Betz d’être inclus dans ce projet d’assainissement collectif. On a été dissuadé parce que pas pris en charge par l’Agence de Bassin (200 000)… dissuadé aussi par SATEA qui affirme que l’assainissement individuel est globalement acceptable au Betz… Ajoutons que les Agences de bassin (principaux pourvoyeurs d’aides) vont voir leur budget amputé de 20% et donc ça va se traduire par une baisse de l’aide à notre projet…
  • Voirie… comme chaque année, le choix des priorités est défini par la commission des travaux et entériné par le CM
  • Emplois : employés du service technique… En 2014 = 4 titulaires + 1 CDD de 20h. En 2017 = 3 titulaires + 4 CAE… on a payé moins de salaires en 2017 qu’en 2014 pour un nombre d’heures de travail de 67 h de plus par semaine… cherchez l’erreur : les CAE emplois aidés y sont pour quelque chose mais…Comme partout on a appris la fin des CAE (contrats d’accompagnement à l’emploi) ce qui signifie en clair que comme partout… on devra faire des choix et gérer le vide que cette suppression des emplois aidés va laisser : soit on supprime certains travaux faits en régie, soit on embauche… dans les deux cas avec des conséquences à bien calculer. Savoir que les travaux en régie représentent 2200 heures (+ récupération de la TVA) Un mot à ajouter : les personnes employées en CAE ont bien rempli leur fonction et leur rôle dans la commune.On a nommé en fin d’année un 4° employé en remplacement de Rémi Bois : Adrien Gaffric (un des 4 CAE qui travaillait dans la commune).
  • Dans un tout autre domaine, l’orgue de l’église sera remonté en avril et harmonisé aux premières jonquilles… de sorte qu’il sera fonctionnel avant l’été. Il y a eu quelques lenteurs et hésitations… indépendantes de notre volonté au niveau de la DRAC, de la disponibilité du facteur d’orgue… Mais on a le feu vert ou le feu sacré pour l’installer dans la partie droite du transept. On peut penser que l’inauguration suivra évidemment.
  • Réunions de secteurs… voir sur le bulletin pour les dates… c’est un exercice intéressant pour la municipalité et pour vous qui pouvez en direct faire part de vos satisfactions et de vos doléances…

 

Adresser un mot de sympathie… aux acteurs qui oeuvrent dans la commune : principalement :

  • Dans le domaine économique et les services : (3 entreprises = Bioval, Paulet, Blanc, l’ensemble des artisans, commerçants), les deux cabinets d’infirmiers + Dr Teglas, Mme Lamy Mme Joanou, les enseignantes et personnels des deux écoles + employés des services techniques et employés au secrétariat de mairie… j’y ajoute… le centre de secours intercom, le bureau de poste…
  • Associations (autres forces vives de la commune)  = l’ADMR pour son rôle social et tous les bénévoles + associations sportives, socio-culturelles qui assurent un lien social important… et par la même occasion….
  • Insister sur les atouts touristiques : Voie Verte, base de Lavalette, inébranlable clocher, balcon du Velay, chemins de randos marcheurs et VTT et une randonnée enfants (suivez « la chèvre ») et deux circuits sur le terroir communal…
  • Saluer aussi l’ensemble du CM et notamment l’équipe d’adjoints pour le travail accompli + CMJ…

 

Sur un plan plus large… La CCdS se persuader qu’une communauté de communes est une échelle pertinente pour gérer et coordonner les politiques, mutualiser les moyens, pour les prises de compétence qui s’annoncent : eau assainissement, plan d’urbanisme, la culture… Pour autant, une commune doit bénéficier d’une autonomie pas seulement parce que cellule de base dans la démocratie…mais parce qu’elle doit trouver son compte dans ce cadre communautaire.

 

Valeurs… agir toujours dans un esprit d’apaisement, de conciliation, de relations humaines… ce qui n’exclut pas la fermeté parfois et l’affirmation des convictions de chacun… agir toujours avec le souci de l’autre, surtout quand il souffre…

 

Bonne et heureuse année à chacune et chacun d’entre vous…   »

André DEFOUR